Dimanche, au cours du sommet de l’Union africaine, la nouvelle zone économique (Zlec) a été officiellement lancée à Niamey. Selon Oumar B. Sidibé, journaliste spécialiste des questions économiques au Groupe Renouveau, la Zlec est une chance pour les Africains et, dit-il, une locomotive pour le développement sur le contient.

30minutes.net : Que pensez-vous du lancement officiel de la nouvelle Zone de libre-échange continentale ?

Oumar B. Sidibé : C’est une nouvelle phase qui s’annonce, une très bonne initiative qui va permettre la circulation des biens et des personnes et le libre échange économique entre les pays d’Afrique. Cela rendra le marché plus fluide, libre, accessible et surtout rentable vis-à-vis des peuples.

30minutes.net : Qu’est-ce que cela va changer pour le Mali ?

O.B.S : Parmi les pays d’Afrique, le Mali n’a pas manqué à signer cet accord. D’abord, c’est un tout premier pas vers la liberté économique. Le Mali connaîtra une croissance économique et cela va casser beaucoup de barrières surtout celles qui sont artificielles. Il y aura une sorte de brasage entre les pays d’Afrique. Le Mali pourra enfin circuler librement entre tous les pays du continent.       

30minutes.net : Avez-vous un message lancé aux africains ?

O.B.S : Je pense que les Africains ont fait confiance à une élite politique. Nous devons donc contribuer à la promotion de cette Zone de libre échange qui est une chance pour les peuples. La voix du Mali est de se faire entendre. Notre premier président l’avait si bien dit : « Le Mali est prêt à abandonner sa souveraineté au profit de l’Unité Africaine ». Travaillons dans ce sens pour un véritable développement du continent.

Propos recueilli par

Agaicha Kanouté

Stagiaire

30minutes.net

09 Juillet 2019

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaires s'il vous plaît
Votre Nom s'il vous plaît