Selon Roland Clochard, expert de l’Union postale universelle (Upu) qui a réalisé en 2013 « l’étude de mise en œuvre d’un code postal et d’un système d’adressage au Mali« ,il est temps que tous les Maliens disposent d’une adresse qui leur permettra de recevoir des courriers et d’être rapidement secourue en cas d’accidents à domicile.

30minutes.net : Qu’est-ce qui a motivé l’étude de mise en œuvre d’un code postal et d’un système d’adressage au Mali ?

M.Clochard : C’est une demande mondiale. Pour faciliter et sécuriser les échanges commerciaux, tous les pays finissent par adopter un système d’adressage. Par exemple pour passer une commande sur Internet, on aura forcément besoin d’avoir un code postal afin de finaliser la commande. L’utilité c’est d’avoir une adresse fixe, d’être joignable et reconnue.

30minutes.net : Une fois adoptée, qu’est-ce que le système changera dans la vie des Maliens ?

Roland Clochard : C’est l’organisation qui évoluera avec ce système. Le fait d’avoir un adressage précis avec un code postal précis permettra à la Poste de procéder à des distributions à domicile dans les normes de la procédure et sans difficultés majeures. Aussi, il permettra aux citoyens d’avoir une adresse reconnue et accessible à tout moment. En plus des échanges commerciaux, il y a les services de sécurité et de protection civile qui peuvent rapidement rejoindre un domicile en cas d’accidents ou d’incidents.

30minutes : L’adressage est-il possible dans un pays comme le Mali ou certaines rues ne sont pas encore numérotées ?

M.Roland : Le fait de pouvoir adopter cet adressage permettra de booster réellement le secteur. Le travail identification et la dénomination des rues ont déjà commencé au Mali il y a quelques années. Il faut que le travail soit fait en amont. Pour le district, c’est déjà OK, mais il faudra l’étendre sur les autres villes et villages du pays. La numérotation des portes est très importante pour faciliter le travail. Cela n’est pas le job de la Poste, mais des collectivités.

Propos recueillis par Sory I. Konaté

30minutes.net

21 novembre 2018

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaires s'il vous plaît
Votre Nom s'il vous plaît