La première adjointe au maire du District de Bamako, Mme Camara Fatimata Traoré, a présidé le mardi 4 mai dernier, la session extraordinaire du conseil du District qui portait sur l’examen du protocole d’accord entre la mairie du District et la société « Energy Solution Systems » en vue d’une transformation des déchets en énergie.

La session avait deux points inscrits à l’ordre du jour, à savoir l’examen du projet de protocole d’accord entre la Mairie du District et la société Energy solution systèms, pour la réalisation d’une centrale de transformation des déchets solides en energy, à Bamako. Et l’approbation du don de deux camions bennes offerts par la métropole du grand Lyon. 

Dans le cadre de la coopération décentralisée, la Mairie du District a bénéficié de deux camions pour l’assainissement de la ville de Bamako. « Cet équipement en moyens de transport constitue un ouf de soulagement pour nos services techniques », explique Mme Camara. Selon elle, la croissance démographique galopante dans la ville de Bamako et le déficit important en infrastructures de gestion des déchets solides exposent les populations à des conditions défavorables de santé publique et de développement durable. « Dès lors, le besoin de disposer d’une stratégie valorisante de gestion des déchets solides s’avère indispensable en vue d’atteindre les objectifs et accroitre la production d’électricité », dit-elle.

Cependant, il importe de reconnaitre que les questions énergétiques sont depuis plusieurs années au cœur des préoccupations en matière de développement national et local. La couverture énergétique du Mali, en général et de la ville de Bamako, en particulier, est très peu satisfaisante. Aux yeux des acteurs, ce projet est une approche innovante de production d’électricité, une première du genre au Mali.  En effet, la société « Energy solution systèms », envisage de produire de l’énergie, à hauteur de 40 Mega Watt, qui sera versée dans le patrimoine d’EDM, pour combler le déficit énergétique, par la transformation des déchets produits dans la ville de Bamako. Le projet a un double plan, le premier est énergétique et le second va s’appuyer sur l’assainissement.

Son but est de contribuer à la résolution du problème gestion des ordures du District de Bamako, faire de la ressource que constituent les déchets une source de revenu, faire en sorte que les déchets constituent une valeur ajoutée de par sa contribution dans la production énergétique au Mali. Développer une chaine de valeur autour des déchets.

Ibrahima Ndiaye

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaires s'il vous plaît
Votre Nom s'il vous plaît