Dans le cadre de la transition numérique, la quasi-totalité des pays africains amorcent la course contre la montre. La Guinée est sur la brèche. Son Coordinateur général pour la mise en œuvre du processus de la transition numérique, radio télévision, a visité hier le Téléport de Tntsat Africa. Objectif : s’imprégner de cet outil technique dans toute sa dimension et jeter les bases d’un partenariat.

Les autorités guinéennes ont placé leur confiance en N’Fa Ousmane Camara, pour réussir la migration de l’analogique vers le numérique d’ici la date butoir de juin 2020. Il a été nommé à cet effet au poste stratégique de « Coordinateur général pour la mise en œuvre du processus de la Transition numérique, radio et télévision » en Guinée.

C’est dans le but de l’accumulation d’expériences et même de partenariat pour mener à bien sa mission, que M. Camara est en train de sillonner les quatre coins du monde. Il a demandé et obtenu une visite des installations techniques de Tntsat Africa, d’où il est sorti visiblement réconforté. La visite de l’ensemble des équipements s’est déroulée le  jeudi dans la matinée en présence du PDG de Tntsat Africa, Ismaïla Sidibé et de son directeur général Steve Deblomme entouré de ses proches collaborateurs et des techniciens du Téléport.

Le Coordinateur général de la transition numérique en Guinée est visiblement satisfait de ce qu’il a découvert de visu, et a partagé son impression avec la presse. « J’avoue que j’ai été très impressionné et ravi que des Africains prennent l’initiative d’investir de cette manière pour que définitivement des images de l’Afrique circulent bien en Afrique et ailleurs ».

M. Camara a par la même occasion accepté de se prononcer sur le processus de la transition numérique amorcé par les autorités de son pays pour être au rendez du 17 juin 2020. « En Guinée, nous avons fait du chemin. Il faut avouer que nous ne sommes pas arrivés là où nous souhaiterions être. Mais les autorités ont pris des dispositions pour mettre des institutions en place. Des recherches de financements sont en cours pour parachever le processus de transition. Le gouvernement est en pourparlers avec un bailleur de fonds, qui instruit le dossier actuellement. Même si nous ne serons pas au rendez-vous du 17 juin 2020, nous aurons fait du chemin », a-t-il fait savoir.

Pour un futur partenariat gagnant-gagnant avec Tntsat Africa, il renvoie la balle dans le camp du gouvernement guinéen. « Je pense que Tntsat Africa a déjà mis les pieds en Guinée. J’espère que les gouvernants auront le tact qu’il faut pour avancer rapidement ». Il s’est dit para ailleurs fier d’Africable Télévision, la chaine panafricaine, à travers ses émissions et surtout la diffusion des informations des télévisions nationales africaines. « J’invite les investisseurs africains à se joindre à Tntsat ou à l’appuyer », a-t-il indiqué.

Beaucoup de pays africains en retard

A ses dires, beaucoup de pays africains sont en retard sur l’échéance fixée par l’UIT. Il dit avoir fait ce constat en début février 2019, lors d’une mission au siège de l’Union internationale des télécommunications (UIT) à Genève. « J’ai échangé avec les représentants de quelques pays et la direction des radios communications de l’UIT, le constat est que plusieurs de ces pays sont en retard. Mais il faut savoir en même temps que ces pays-là sont en train de tout faire pour avancer dans le processus, sachant bien que les populations ont le droit aux images et aux sons de qualité. Les populations ont le droit à l’information comme stipulé dans nos constitutions ». M. Camara lie surtout les retards de la mise en œuvre de la transition numérique en Afrique aux questions institutionnelles, de leadership et de financement surtout. Mais il se dit certain qu’on y arrivera.

Tout en se montrant ravi de la visite de l’officiel guinéen, le PDG de Tntsat Africa  a affirmé avoir lancé  sa structure en juin 2015, pour apporter sa contribution à l’avènement de la TNT en Afrique. « Nous poussons le développement de la TNTSAT avec des formations qu’on a eues au Mali. En allant aussi dans d’autres pays, comme la Côte d’Ivoire, la Guinée, la Guinée-Bissau, etc. Je suis ravi de recevoir M. Camara qui et venu découvrir nos installations, voir les solutions que nous offrons pour la TNT. A travers nos propres expériences, nous avons développé un décodeur qui peut marcher au terrestre et au satellite, au courant et à la batterie », a-t-il dit. Selon lui, « c’est la somme de nous tous qui fera le partenariat de demain ».

Le Téléport de Tntsat Africa situé sur la route de Kati, continue de recevoir des hôtes de marques. En février 2019, les présidents des instances de régulation de l’espace Uémoa plus la Guinée y étaient venus en visite de découverte. Les régulateurs africains avaient eu à l’issue de leur visite une forte impression à travers leurs différents témoignages.

 La plateforme technique installée en partenariat avec la Société européenne de satellites (SES), basée au Luxembourg, arrose une bonne partie de l’Afrique subsaharienne, de la Mauritanie au sud de Madagascar avec près de 200 chaînes de télévisions et radios dont une cinquantaine de chaines TV gratuites.

Direction communication/Marketing

de Tntsat Africa

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaires s'il vous plaît
Votre Nom s'il vous plaît