Mopti, la Venise malienne, abritera du 26 mars au 3 avril prochains,  la 2e édition du Tournoi sportif pour les régions du Nord du Mali. L’annonce a été faite le 16 janvier dans les locaux du ministère des Sports lors d’une conférence de presse. Elle a été animée par le président de la Commission nationale d’organisation, Diakaridia Diakité (conseiller technique au département des Sports) et Mme Ute Kollies, chef du Bureau  de la coordination des affaires humanitaires des Nations Unies (Ocha) au Mali.  

« Restaurer la confiance entre les jeunes du Mali par le sport » ! Tel est le thème choisi pour la 2e édition du tournoi sportif organisé à l’intention de la jeunesse sportive des régions du Nord qui se tiendra du 26 mars au 3 avril à Mopti. A travers ce tournoi, le gouvernement du Mali, initiateur de l’événement, veut contribuer au parachèvement de la mise en œuvre de l’accord pour la paix et la réconciliation au Mali, issu du Processus d’Alger, par le renforcement de l’unité nationale. 

« Notre ambition est de créer un lien de brassage entre les jeunes du Nord du Mali à travers le sport. Ce tournoi est un grand rendez-vous de la jeunesse. C’est un espace de brassage culturel, de convivialité, de la promotion de la patrie et de la cohésion sociale dans notre pays », a expliqué Diakaridia Diakité.

En plus de Mopti, toutes les régions du Nord (Kidal, Ménaka, Tombouctou, Taoudéni et Gao) sont attendues à cette manifestation parrainée par le Premier ministre Soumeylou Boubèye Maïga. Ainsi, durant 8 jours, plus de 200 jeunes filles et garçons vont rivaliser en football, en basket-ball et en athlétisme.

« Ce tournoi est une activité gouvernementale organisée à Mopti, la région la plus proche du Nord. C’est le Centre, la frontière entre le Nord et le Sud. Voilà pourquoi nous avons choisi Mopti. Mais dans les jours à venir nous comptons délocaliser le tournoi à Tombouctou ou encore à Kidal », a indiqué M. Diakité.

Renforcer les liens de l’unité nationale pour consolider le processus de paix

Mme Ute Kollies, chef d’Ocha au Mali, apprécié à sa juste valeur l’organisation de ce tournoi car convaincue qu’il va jouer « un très grand rôle dans la consolidation de la paix au Mali ».

La majorité des sociologues sont convaincus que « le sport est une excellente manière de s’impliquer dans la société en offrant ce sentiment d’appartenir à un groupe, une équipe, un club ».

Son rôle est donc essentiel dans le développement de la cohésion sociale dont le Mali a plus que besoin dans le processus de paix et de réconciliation nationale. La cohésion sociale que génère le sport permet retrouver (une ou plusieurs fois par semaine) le même groupe d’entraînement, extérieur à la routine quotidienne qui permet d’évacuer le stress du travail ou les cris des enfants à la maison.

Dans le cas de ce tournoi, il s’agit d’offrir à la jeunesse sportive du Nord un cadre de rencontre pour se découvrir dans sa différence et dans leur diversité culturelle ; se connaître ; s’apprécier et nouer des relations au-delà des préjugés. A ces jeunes, cette initiative offre l’opportunité de passer de bons moments dans la joie et la convivialité en dépensant leur énergie.

De réels liens peuvent être ainsi créés au sein d’un groupe laissant de côté les problèmes de la vie de tous les jours. Baron Pierre de Coubertin, promoteur des Jeux olympiques modernes (le 23 juin 1894 à l’université de la Sorbonne, lors de la naissance du Comité international olympique, et de la rénovation des jeux olympiques modernes), avait trouvé que le sport sera le moyen le plus rapide et le plus efficace pour former l’homme, ajoutant également qu’il sera l’instrument le plus direct pour la communication, la compréhension, la fraternité et la paix entre les peuples.

Malgré des débordements et des manifestions désagréables et condamnables liés aux enjeux ou à la passion, le sport ne pourra servir d’occasion d’invectives incitatives à la haine, à la violence. Mais, en tant que facteur de développement, il a une autre dimension qui lui permet de contribuer à la paix et à l’unité nationale. Ce dont le Mali a plus que jamais besoin de nos jours.

Alphaly

(Avec footmali.com)

Le Focus du lundi 28 janvier 2019

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaires s'il vous plaît
Votre Nom s'il vous plaît